Navigation – Plan du site
Les enjeux de la transmission de l'identité religieuse

L'émergence de la vie endettée : une analyse sur les modes de consommation et la transformation de la perception du temps des employés du secteur financier en Turquie à travers l'usage de carte de crédit

Ali ERGUR
p.

217-241

Résumé

Instrument relativement récent, la carte de crédit a conquis en Turquie une part considérable dans l'ensemble de l'économie. Bien qu'elle semble coexister avec les anciens moyens d'échange, elle occupe en fait une place nettement privilégiée au centre des relations sociales, tout au moins dans les contextes modernes et urbains, qui désormais ne se comportent plus selon une logique d'épargne. Durant les années 1980, la Turquie a expérimenté un changement de structure générale aboutissant à l'institutionnalisation d'une rationalité économique s'érigeant sur l'immédiateté. La volatilité qui s'en dégage contribue à former un milieu social où la seule mesure de validité est le règne de l'argent, ce qui, inévitablement, accentue la fonction de consommation comme presque l'unique possibilité de s'exprimer au plan social. Consommer à l'aide de la carte de crédit signifie, dans ces conditions, l'emprunt systématique d'identités. Son rôle joint les nécessités structurales d'une culture de consommation, à travers des stratégies intégrantes. La Turquie n'echappe pas aux répercussions de l'expansion rapide de l'usage des cartes de crédit et des crédits à la consommation. La conversion intense de l'individu en consommateur dégrade systématiquement la subjectivité qui lui était immanente. Cette évaporation plus ou moins généralisée des spécificités individuelles impose à la psyché humaine un effet de concentration sur la perception du temps des consommateurs, d'où une existence dont les liens historiques sont rompus. Cette désorientation implique une impossibilité pour l'individu de s'inscrire dans le temps et notamment la disparition du futur comme projet. L'expérience sociale d'une vie constamment endettée génère l'apparition d'un présent défuturisé et d'un futur différé, qui légitiment le moment de jouissance instantanée comme seul domaine de perception. Cette recherche tend à démontrer les caractéristiques principales de cette nouvelle expérience sociale, surtout celles construites sur l'endettement dispersé, à travers l'exemple des employés du secteur financier, comme reproducteurs du système.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ali ERGUR, « L'émergence de la vie endettée : une analyse sur les modes de consommation et la transformation de la perception du temps des employés du secteur financier en Turquie à travers l'usage de carte de crédit », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 33 | 2002,

217-241

.

Référence électronique

Ali ERGUR, « L'émergence de la vie endettée : une analyse sur les modes de consommation et la transformation de la perception du temps des employés du secteur financier en Turquie à travers l'usage de carte de crédit », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 33 | 2002, mis en ligne le 01 avril 2004, consulté le 29 mars 2017. URL : http://cemoti.revues.org/732

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org