Navigation – Plan du site
Le paysan

Les paysans dépaysannés et la Révolution iranienne

Farhad KHOSROKHAVAR
p.

159-179

Résumé

Deux thèses sont en cours au sujet du rôle de la paysannerie lors de la révolution iranienne de 1979, à savoir la constitution d'une couche de proprétaires ruraux non opposés au régime qui avait mis en œuvre la réforme agraire, d'une part, la mentalité paysanne iranienne liée à son réseau hydraulique et à une histoire spécifique, de l'autre. Ces deux thèses ne sont pas incompatibles et peuvent se combiner de diverses manières selon les régions, l'histoire locale et la nature des forces politico-économiques sur place. Au cours de la révolution, l'influence des groupes des paysans dépaysannés a eu son importance. Après la révolution, ils ont joué un rôle dans la tournure antidémocratique et néo-puritaine du pouvoir post-révolutionnaire. Vivant toujours sur le mythe de communauté paysanne qu'ils pensaient pouvoir élargir à la ville entière, ils voulaient « moraliser la vie urbaine » et indiquer la « débauche » et l`« immoralisme » des couches urbaines « dépravées ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Farhad KHOSROKHAVAR, « Les paysans dépaysannés et la Révolution iranienne », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 27 | 1999,

159-179

.

Référence électronique

Farhad KHOSROKHAVAR, « Les paysans dépaysannés et la Révolution iranienne », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 27 | 1999, mis en ligne le 31 mars 2004, consulté le 27 mars 2017. URL : http://cemoti.revues.org/662

Haut de page

Auteur

Farhad KHOSROKHAVAR

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org