Navigation – Plan du site
Le militaire

L'armée indonésienne et la question démocratique

Françoise BLANCHARD
p.

115-128

Résumé

Deux groupes fournissent les cadres de l'armée et aucun des deux n'a été exposé à une influence démocratique : le premier, le plus nombreux, est formé par l'armée japonaise, le second, plus restreint, est constitué par les officiers de l'armée coloniale. Dès sa création, elle s'engage dans une lutte contre l'insurrection communiste et un mouvement extrémiste voulant instaurer un Etat islamique. C'est en fait la conception de la « démocratie dirigée », d'inspiration corporatiste, qui semble marquer l'histoire contemporaine de l'Indonésie, les partis étant, pour les militaires, « porteurs de divisions et d'instabilité, inefficaces et corrompus ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Françoise BLANCHARD, « L'armée indonésienne et la question démocratique », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 27 | 1999,

115-128

.

Référence électronique

Françoise BLANCHARD, « L'armée indonésienne et la question démocratique », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 27 | 1999, mis en ligne le 31 mars 2004, consulté le 24 juin 2017. URL : http://cemoti.revues.org/659

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org