Navigation – Plan du site
Turcs et kurdes en Europe : associations, identités, clivages.

Du processus identitaire kurde à l'extrusion de la souveraineté turque

Isabelle RIGONI
p.

203-222

Résumé

Le rôle des migrants dans le conflit kurde pose la question de l'auto-redéfinition des organisations politiques kurdes autant que du conflit lui-même. D'une part, les mobilisations des acteurs privés combinent plusieurs types de pression, allant de la manifestation festive à l'action violente. D'autre part, les mutations du conflit qui aboutissent à son internationalisation conduisent à parler de la question kurde comme d'une question européenne à laquelle les États d'accueil sont directement confrontés. L'installation du Parlement kurde en exil à Bruxelles, les efforts diplomatiques des Instituts kurdes (Paris, Bruxelles, Berlin) et le rôle concret des associations Feyka et Komkar permettent de maintenir ouverte la lutte politique. Les médias kurdes constituent également des modes de communication efficaces, agissant souvent comme des relais d'information ou de propagande. Cependant, bien que ces acteurs échappent à la censure turque, ils ne parviennent pas totalement à se soustraire à sa pression ni à celle des États hôtes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle RIGONI, « Du processus identitaire kurde à l'extrusion de la souveraineté turque », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 30 | 2000,

203-222

.

Référence électronique

Isabelle RIGONI, « Du processus identitaire kurde à l'extrusion de la souveraineté turque », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 30 | 2000, mis en ligne le 31 mars 2004, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://cemoti.revues.org/647

Haut de page

Auteur

Isabelle RIGONI

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org