Navigation – Plan du site
Champ libre

Etude démographique du divorce en Iran : le cas de Chiraz en 1996

Marie LADIER-FOULADI
p.

287-295

Résumé

En Iran, le niveau relativement bas du taux de divorcalité observé au cours de la dernière décennie témoigne de la stabilité de la famille conjugale. Il indique aussi le recul des pratiques matrimoniales traditionnelles, caractérisées par les deux règles principales : l'universalité du mariage et l'écart d'âge important entre époux. La première étant encore dominante dans la société iranienne, c'est la seconde qui tend à évoluer. L'élévation continue de l'âge au mariage des femmes, étroitement liée à l'évolution de leur statut constaté par l'accroissement de leur alphabétisation et de la prolongation de leur scolarité, constitue la caractéristique principale de ce changement.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie LADIER-FOULADI, « Etude démographique du divorce en Iran : le cas de Chiraz en 1996 », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 28 | 1999,

287-295

.

Référence électronique

Marie LADIER-FOULADI, « Etude démographique du divorce en Iran : le cas de Chiraz en 1996 », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 28 | 1999, mis en ligne le 31 mars 2004, consulté le 16 août 2017. URL : http://cemoti.revues.org/602

Haut de page

Auteur

Marie LADIER-FOULADI

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org