Navigation – Plan du site
Témoignages

Gendarmes français en Cilicie (1918-1922)

Yves LE LANNOU
p.

187-206

Résumé

Lors de la victoire, en 1918, la France doit participer au démembrement de l'Empire ottoman vaincu. Hors les protectorats syrien et libanais, elle cherche à occuper la Cilicie, au sud-est de la Turquie actuelle. L'affaire est tout de suite mal engagée, sans doute par manque de moyens, de soutien. Peut-être aussi parce que la France se trouve dépassée par une nouvelle forme de guerre. L'affaire dure à peine trois ans et se solde par un échec pour la France. Voici la relation qu'en font les gendarmes de la prévôté qui accompagnent les troupes d'occupation et rédigent de nombreux rapports.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yves LE LANNOU, « Gendarmes français en Cilicie (1918-1922) », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 28 | 1999,

187-206

.

Référence électronique

Yves LE LANNOU, « Gendarmes français en Cilicie (1918-1922) », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 28 | 1999, mis en ligne le 31 mars 2004, consulté le 21 août 2017. URL : http://cemoti.revues.org/598

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org