Navigation – Plan du site
Les relations turco-israéliennes et la scène internationale

Le rapprochement entre la Turquie et Israël:conséquences pour les relations turco-iraniennes

Mohammad-Reza DJALILI
p.

163-169

Résumé

S'il ne faut pas s'étonner de la réaction très négative de la République islamique d'Iran par rapport à la coopération militaire étroite qui se développe depuis 1996 entre la Turquie et Israël, il ne faut cependant pas conclure à la détérioration définitive des relations irano-turques. Ces relations entre les deux pays voisins sont bien plus complexes que l'on n'imagine parfois et elles n'oscillent pas constamment entre deux pôles extrêmes, à savoir l'amitié aveugle et l'inimité absolue. Malgré l'existence parfois de profondes divergence entre Ankara et Téhéran, les deux pays partagent des intérêts communs suffisamment importants pour ne pas envenimer leurs rapports bilatéraux au-delà d'un certain seuil. De plus, dans l'état actuel des choses, s'il y a risque de détérioration, il ne faut peut-être pas en chercher la cause uniquement du côté des liens spécifiques turco-israéliens.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mohammad-Reza DJALILI, « Le rapprochement entre la Turquie et Israël:conséquences pour les relations turco-iraniennes », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 28 | 1999,

163-169

.

Référence électronique

Mohammad-Reza DJALILI, « Le rapprochement entre la Turquie et Israël:conséquences pour les relations turco-iraniennes », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 28 | 1999, mis en ligne le 31 mars 2004, consulté le 26 avril 2017. URL : http://cemoti.revues.org/595

Haut de page

Auteur

Mohammad-Reza DJALILI

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org