Navigation – Plan du site
Turquie-Israël : évolutions identitaires

Les visages du fondamentalisme juif en Israël

Alain DIECKHOFF
p.

85-94

Résumé

Le victoire israélienne de juin 1967 fut perçue par la jeune génération de sionistes religieux comme un événement miraculeux par lequel la présence divine s'était manifestée d'une manière exceptionnelle. La prise de possession de l'intégralité de la terre d'Israël (de la Méditerranée au Jourdain) marquait un progrès qualitatif dans la voie du messianisme, ce qui situait le peuple juif, pour ces sionistes religieux, au centre même du processus rédempteur. Cette perception idéo-théologique, popularisée par le fils du Rav Kook, fut portée, à partir du milieu des années 1970, par le Gouch Emounim (La Bloc de la Foi), l'aile activiste du sionisme religieux. Celui-ci s'est rendu célèbre par l'élan qu'il a donné à la colonisation de la Cisjordanie et de Gaza, la présence juive étant considérée comme un véritable impératif religieux susceptible de hâter la fin des temps. D'autres courants fondamentalistes se développèrent également partageant un nationalisme intransigeant voyant dans l'union du peuple juif et de la terre promise un dogme intangible. Ce cocktail explosif de fondamentalisme religieux et d'ultranationalisme n'a pas encore fini de faire des dégâts.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain DIECKHOFF, « Les visages du fondamentalisme juif en Israël », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 28 | 1999,

85-94

.

Référence électronique

Alain DIECKHOFF, « Les visages du fondamentalisme juif en Israël », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 28 | 1999, mis en ligne le 31 mars 2004, consulté le 24 juin 2017. URL : http://cemoti.revues.org/589

Haut de page

Auteur

Alain DIECKHOFF

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org