Skip to navigation – Site map
Champ Libre

Le nouveau cinéma iranien, dernier royaume du héros positif ?

Yves THORAVAL
p.

296-306

Abstract

Eradiquant la « vulgarité » et l'occidentalisation du cinéma iranien d'avant 1979 afin de « moraliser » les générations de l'« ère nouvelle » khomeiniste, la Révolution islamique a développé un cinéma axé sur le « héros positif » ­souvent jeune, sinon enfant ­ et sur les valeurs islamiques du sacrifice pour plus démuni que soi (« hissar »). Un cinéma d'autant plus efficace qu'il s'appuie sur des réalisateurs doués, « nouveaux » ou « rachetés » de leur activité sous le Chah, dont beaucoup raflent des prix internationaux et incarnent la richesse esthétique du 7e Art islamique.

Top of page

References

Bibliographical reference

Yves THORAVAL, « Le nouveau cinéma iranien, dernier royaume du héros positif ? », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 21 | 1996,

296-306

.

Electronic reference

Yves THORAVAL, « Le nouveau cinéma iranien, dernier royaume du héros positif ? », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [Online], 21 | 1996, Online since 31 March 2004, connection on 21 October 2017. URL : http://cemoti.revues.org/572

Top of page

About the author

Yves THORAVAL

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Revues.org