Navigation – Plan du site
Point de vue

Les rapports gréco-turcs : une vue d'ensemble

Byron THEODOROPOULOS
p.

139-152

Résumé

L'ancien ambassadeur de Grèce Byron Theodoropoulos constate que dans les rapports gréco-turcs, l'histoire joue dans une certaine mesure une influence négative (longs siècles d'occupation ottomane des pays habités par des Grecs y compris Chypre- et libération progressive de ces terres depuis 1821). Il considère que le contentieux gréco-turc, concernant dans sa plus grande partie le statut de la mer Egée, est de nature éminemment juridique. Il suggère que les pas vers une véritable détente devraient inclure a) une solution de la question de Chypre sur la base des résolutions des Nations unies, b) référence des questions juridiques concernant la mer Egée (surtout la délimitation du plateau continental) à la Cour internationale de Justice, c) conclusion d'un pacte de non-agression entre les deux Etats, sur la base duquel des mesures de confiance pourraient être adoptées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Byron THEODOROPOULOS, « Les rapports gréco-turcs : une vue d'ensemble », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 2-3 | 1986,

139-152

.

Référence électronique

Byron THEODOROPOULOS, « Les rapports gréco-turcs : une vue d'ensemble », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 2-3 | 1986, mis en ligne le 30 mars 2004, consulté le 25 avril 2017. URL : http://cemoti.revues.org/515

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org