Navigation – Plan du site

 Eléments de recherche sur le phénomène d'appropriation par la Révolution iranienne du modèle révolutionnaire français 

Patricia PIC-SERNAGLIA
p.

151-161

Résumé

L'objectif de ce travail est de démontrer qu'en dépit de l'identité religieuse proclamée de la Révolution iranienne et de sa volonté de se démarquer du modèle occidental, il existe bien des emprunts directs, indirects, conscients ou inconscients à l'Occident et à ses révolutions, et en particulier à la Révolution française. Si l'on ne peut nier l'aspect religieux de cette révolution, il demeure que nombre de ses acteurs, pour la période qui nous intéresse, à savoir 1977-78 et le début de 1979, sont très éloignés du fondamentalisme qui se mit en place par la suite, et même bien souvent professent des conceptions religieuses modérées, laïques, voire athées. Les plus fondamentalistes usent encore alors eux-mêmes d'un vocabulaire qui ne s'est pas radicalisé.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patricia PIC-SERNAGLIA, «  Eléments de recherche sur le phénomène d'appropriation par la Révolution iranienne du modèle révolutionnaire français  », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 12 | 1991,

151-161

.

Référence électronique

Patricia PIC-SERNAGLIA, «  Eléments de recherche sur le phénomène d'appropriation par la Révolution iranienne du modèle révolutionnaire français  », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 12 | 1991, mis en ligne le 30 mars 2004, consulté le 26 mars 2017. URL : http://cemoti.revues.org/380

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org