Navigation – Plan du site

Acteurs de développement des relations entre la Turquie et le monde turc : les vakýf 

Faruk BILICI
p.

17-29

Résumé

Le vakýf (fondation pieuse) est une des rares institutions ottomanes qui a résisté aux secousses de la Révolution kémaliste radicale. Considérée d'ailleurs comme étant tombée en désuétude, en tout cas délaissée par les chercheurs en sciences sociales, cette institution, réformée depuis 1967, et soutenue puissamment par les gouvernements surtout depuis le coup d'Etat militaire du 12 septembre 1980, montre en Turquie une nouvelle vitalité exceptionnelle tant économique que sociologique, redevenant un facteur de mobilisation et de sociabilité, et utilisée par tous les secteurs de la société. A ce titre, les vakýfs turcs sont les lieux d'une différenciation sociétale et un des mécanismes de la société civile remplaçant en cela les très nombreuses associations existant avant 1980.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Faruk BILICI, « Acteurs de développement des relations entre la Turquie et le monde turc : les vakýf  », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 14 | 1992,

17-29

.

Référence électronique

Faruk BILICI, « Acteurs de développement des relations entre la Turquie et le monde turc : les vakýf  », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 14 | 1992, mis en ligne le 30 mars 2004, consulté le 22 mai 2017. URL : http://cemoti.revues.org/341

Haut de page

Auteur

Faruk BILICI

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org