Navigation – Plan du site
I - La zone de coopération économique des pays riverains de la mer Noire.

L'Arménie, la Turquie et le Marché commun de la mer Noire

Anahide TER MINASSIAN
p.

185_204

Résumé

Le vide géopolitique créé en mer Noire par l'effondrement de l'URSS a poussé la Turquie à reprendre des relations extérieures privilégiées avec les pays de cette région nouvellement émancipés. La normalisation progressive des relations turco_arméniennes représente un élément favorable pour la création d'un marché commun de la mer Noire mais cette éventualité est gravement compromise par le conflit arméno-azeri.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anahide TER MINASSIAN, « L'Arménie, la Turquie et le Marché commun de la mer Noire », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 15 | 1993,

185_204

.

Référence électronique

Anahide TER MINASSIAN, « L'Arménie, la Turquie et le Marché commun de la mer Noire », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 15 | 1993, mis en ligne le 30 mars 2004, consulté le 16 août 2017. URL : http://cemoti.revues.org/332

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org