Skip to navigation – Site map
I - La zone de coopération économique des pays riverains de la mer Noire.

De la mer Noire à la mer Baltique : la circulation des idées dans le triangle Istanbul-Crimée-Pologne

Etienne COPEAUX
p.

107-119

Abstract

Dans ce que Braudel appelait l'« isthme polonais », les relations entre la Crimée et la Pologne d'une part, Istanbul d'autre part, ont toujours été étroites, en raison de la présence en Pologne et en Lituanie d'une communauté tatare, puis de l'incorporation de la Pologne dans l'Empire russe. A la suite de la guerre de Crimée, de nombreux Tatars se sont réfugiés en Roumélie et à Istanbul; la Crimée a également été le siège d'un mouvement de réforme de l'islam, le djadidisme, conduit par Ismaïl Gasprinski. Les liens ainsi tissés ont été revitalisés dans les années 1930 et concrétisés par la revue Emel; ils s'accompagnaient d'une sympathie pour les forces anti-soviétiques comme la Pologne de Pilsudski ou l'Allemagne nazie, jusqu'au drame de la déportation des Tatars de Crimée par Staline. Aujourd'hui, ces liens sont entretenus par des personnalités comme Mustafa Cemiloðlu et le réseau du Foyer des Intellectuels (Aydýnlar Ocaðý) d'Istanbul.

Top of page

References

Bibliographical reference

Etienne COPEAUX, « De la mer Noire à la mer Baltique : la circulation des idées dans le triangle Istanbul-Crimée-Pologne », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 15 | 1993,

107-119

.

Electronic reference

Etienne COPEAUX, « De la mer Noire à la mer Baltique : la circulation des idées dans le triangle Istanbul-Crimée-Pologne », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [Online], 15 | 1993, Online since 30 March 2004, connection on 21 October 2017. URL : http://cemoti.revues.org/328

Top of page

About the author

Etienne COPEAUX

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Revues.org