Navigation – Plan du site
II - Emergence du politique

 L'empire ottoman et le pan-islamisme dans la Russie turcophone

Selim DERINGIL
p.

207-217

Résumé

Dans le dernier quart du XIXe siècle, les empires multi-ethniques étendus sur d'immenses territoires se virent obligés d'avoir recours à une politique de défense face à la force désintégratrice des courants nationalistes ; et, dans cette lutte, ils employèrent certaines des méthodes de leurs adversaires. Ce que Benedict Anderson appelle « le nationalisme officiel » exigeait l'intégration et l'assimilation des peuples conquis par des systèmes d'éducation et d'endoctrinement. Ce qu'on dénomma « russification », « ottomanisme », ou encore « Kaiserreicher Nationalismus » en Autriche relevait de ce mobile qu'Anderson décrit comme « un effort pour étendre la peau tendue de l'Etat-nation sur le corps immense d'un empire ». Comme la Révolution française qui entama le processus de transformation des « paysans en Français » (selon la formule d'Eugen Weber), les pouvoirs impériaux tentèrent de créer un « proto-citoyen » ou citoyen avant la lettre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Selim DERINGIL, «  L'empire ottoman et le pan-islamisme dans la Russie turcophone », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 16 | 1993,

207-217

.

Référence électronique

Selim DERINGIL, «  L'empire ottoman et le pan-islamisme dans la Russie turcophone », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 16 | 1993, mis en ligne le 30 mars 2004, consulté le 19 novembre 2017. URL : http://cemoti.revues.org/311

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org