Navigation – Plan du site
I - Les expressions du nationalisme identitaire

Les Foyers turcs et les Turcs de l'extérieur

Füsun ÜSTEL
p.

47-63

Résumé

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, on assiste à une montée des mouvements nationalistes au sein de l'Empire Ottoman pluri-ethnique. Le système du « millet » ne pouvant plus remédier à ce défi, les Turcs, en tant que « millet dominant », vont être cependant les derniers à s'emparer d'un idéal purement nationaliste. Le mouvement turquiste, confiné dans une première étape au domaine du nationalisme culturel, deviendra avec l'arrivée du parti Union et Progrès au gouvernement, un instrument politique (touranisme) lors de la première guerre mondiale. Le turquisme culturel, dont l'objectif premier sera la recherche d'une culture propre aux Turcs, connaîtra par la suite une période où des associations ayant comme but la propagation du nationalisme turc rassembleront une partie de l'intelligentsia turque de l'époque.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Füsun ÜSTEL, « Les Foyers turcs et les Turcs de l'extérieur », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 16 | 1993,

47-63

.

Référence électronique

Füsun ÜSTEL, « Les Foyers turcs et les Turcs de l'extérieur », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 16 | 1993, mis en ligne le 30 mars 2004, consulté le 23 juillet 2017. URL : http://cemoti.revues.org/307

Haut de page

Auteur

Füsun ÜSTEL

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org