Navigation – Plan du site
III - Littératures : représentations de l'histoire et de la politique

Une littérature nationaliste ? Entretien avec Spyros Plaskovitis

Odile GANDON
p.

197-207

Résumé

Dans cet entretien accordé lors de la publication de la traduction française de son roman « La Dame de la vitrine », Spyros Plaskovitis, qui fut député du PASOK en Grèce et député au Parlement européen, évoque les liens profonds qui, à travers le temps, se sont noués entre la littérature et l'histoire de la nation. Prosateur lui-même - il est auteur de nouvelles, de romans et d'un essai sur « prose et éthique »- , il s'attache plus particulièrement à repérer la place de la prose narrative dans le jeu complexe qui s'instaure entre la création littéraire et la conscience nationale dans son pays. Et rappelant le rôle des Mémoires de Macryannis et des auteurs de nouvelles à l'origine de la prose néo-hellénique, il insiste sur le fait que c'est le destin du pays, de sa langue et de son peuple qui, plus ou moins directement, a été le principal thème d'inspiration des écrivains grecs. Il redéfinit ce « nationalisme » littéraire comme l'expression non d'un chauvinisme étroit mais « de la passion qu'ont les Grecs pour l'histoire de leur nation et de leur peuple ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Odile GANDON, « Une littérature nationaliste ? Entretien avec Spyros Plaskovitis », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 17 | 1994,

197-207

.

Référence électronique

Odile GANDON, « Une littérature nationaliste ? Entretien avec Spyros Plaskovitis », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 17 | 1994, mis en ligne le , consulté le 18 octobre 2017. URL : http://cemoti.revues.org/283

Haut de page

Auteur

Odile GANDON

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org