Navigation – Plan du site
Chronique scientifique

Caucase : indépendance, crises et conflits

Semih VANER et Anne TINGUY
p.

369-383

Résumé

Trois considérations à retenir à l'issue du colloque organisé par l'IUHEI à Genève le 15 septembre 1994. D'abord, le réveil du nationalisme à caractère ethnique a été un phénomène généralisé dans toute la région du Caucase. Cette tendance a été particulièrement accentuée dans le Caucase méridional, en particulier dans la phase de transition. Ensuite, Moscou a joué un rôle aussi éminent que paradoxal tant dans l'extension des conflits que dans leur apaisement. Enfin l'extraordinaire diversité ethnique et linguistique qui règne parmi les peuples du Caucase du Nord est accentuée par l'absence de conscience nationale historique. La constitution et la viabilité d'un Etat totalement indépendant, même sous une forme confédérale, paraissent sujettes à caution. En effet ce que cherchent à obtenir ces peuples est, d'une part, la reconnaissance et le respect de leur identité spécifique, et d'autre part, l'instauration d'un localisme leur attribuant, surtout, un droit de partage plus équitable de leurs ressources naturelles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Semih VANER et Anne TINGUY, « Caucase : indépendance, crises et conflits », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 18 | 1994,

369-383

.

Référence électronique

Semih VANER et Anne TINGUY, « Caucase : indépendance, crises et conflits », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 18 | 1994, mis en ligne le , consulté le 27 juillet 2017. URL : http://cemoti.revues.org/255

Haut de page

Auteurs

Semih VANER

Articles du même auteur

Anne TINGUY

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org