Navigation – Plan du site

Anatomie d'une crise : le poids des tensions entre régions au Tadjikistan

Guissou JAHANGIRI
p.

37-70

Résumé

Les oppositions qui ont engendré la guerre civile ont-elles donc été régionales ? L'auteur restitue la place des solidarités locales et régionales dans la chronologie des événements qui se sont succédé au Tadjikistan depuis les manifestations de février 1990. Ces solidarités se sont notamment manifestées par l'enrôlement, sur la base de parentés élargies (awlâd) ou de lieu d'habitation (mahalla, qishlâq), d'acteurs nouveaux du jeu politique : manifestants puis guerriers des milices « rouges » et « blanches », mais aussi les réseaux de l'économie de l'ombre, dont les « bandes » (dasta) étaient organisées selon le même principe d'affiliations locales et régionales.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guissou JAHANGIRI, « Anatomie d'une crise : le poids des tensions entre régions au Tadjikistan », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 18 | 1994,

37-70

.

Référence électronique

Guissou JAHANGIRI, « Anatomie d'une crise : le poids des tensions entre régions au Tadjikistan », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 18 | 1994, mis en ligne le 30 mars 2004, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://cemoti.revues.org/240

Haut de page

Auteur

Guissou JAHANGIRI

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org