Navigation – Plan du site
Champ Libre

Yılmaz Güney : le cinéaste révolté

Schofield CORYELL
p.

460-471

Résumé

Depuis ses débuts de jeune paysan qui marchait trois heures pour aller chaque jour à l'école la plus proche du village voisin jusqu'au triomphe de ses œuvres cinématographiques sur les écrans d'Europe et des Etats-Unis, le cinéaste et écrivain Yýlmaz Güney a suivi une trajectoire étonnante. Sa vie d'artiste s'est conjuguée avec des combats d'homme politiquement engagé et c'est en dépeignant sans compromis la lutte quotidienne et les souffrances des petites gens, que Güney a produit des chefs d'œuvres aussi émouvants que l'Espoir, Yol, Le Troupeau, l'Inquiétude ou Le Mur. Emprisonné à trois reprises pour délit d'opinion, il a finalement choisi l'exil. Il est mort à Paris à l'âge de 47 ans.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Schofield CORYELL, « Yılmaz Güney : le cinéaste révolté », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 19 | 1995,

460-471

.

Référence électronique

Schofield CORYELL, « Yılmaz Güney : le cinéaste révolté », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 19 | 1995, mis en ligne le , consulté le 19 novembre 2017. URL : http://cemoti.revues.org/228

Haut de page

Auteur

Schofield CORYELL

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org