Navigation – Plan du site
III - Agents et vecteurs de la laïcité et de sa contestation

La privatisation au Kazakhstan

Gildas WOLFENSTEIN
p.

415_432

Résumé

La transition au Kazakhstan risque de se heurter à d'éventuelles tensions ethniques, au faible niveau de l'économie nationale et à la position géostratégique du pays qui en fait un enjeu entre la Chine, la Russie et les Etats centre_asiatiques musulmans. Cependant, le bon niveau d'éducation technique de ses cadres, la richesse de ses ressources naturelles et l'absence de conflit social grave permettent d'être optimiste quant à l'avenir des réformes structurelles et, notamment, des privatisations.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gildas WOLFENSTEIN, « La privatisation au Kazakhstan », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 19 | 1995,

415_432

.

Référence électronique

Gildas WOLFENSTEIN, « La privatisation au Kazakhstan », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 19 | 1995, mis en ligne le 30 mars 2004, consulté le 23 juin 2017. URL : http://cemoti.revues.org/224

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org