Navigation – Plan du site
III - Agents et vecteurs de la laïcité et de sa contestation

Sadri Maksudi et le turquisme rationnel et laïque

Ali Vahit TURHAN
p.

265-290

Résumé

On admet généralement que les édits des Tanzîmât de 1839 et de 1856, qui marquèrent le début d'un processus de réformes dans l'Empire ottoman, ont ouvert la voie de la sécularisation en donnant naissance, à travers le turquisme de la fin du XIXe siècle, au nationalisme turc, la création d'un Etat laïque étant la dernière étape de ce processus. Il semble plutôt que la création de la Turquie moderne soit le résultat d'une rupture radicale, tant par rapport au sécularisme des Tanzîmât que par rapport au turquisme, qui trouve son expression achevée chez Ziya Gökalp.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ali Vahit TURHAN, « Sadri Maksudi et le turquisme rationnel et laïque », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 19 | 1995,

265-290

.

Référence électronique

Ali Vahit TURHAN, « Sadri Maksudi et le turquisme rationnel et laïque », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 19 | 1995, mis en ligne le 30 mars 2004, consulté le 26 avril 2017. URL : http://cemoti.revues.org/220

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org