Navigation – Plan du site
L’immigration turque au féminin

Éditorial

Texte intégral

1La présente livraison rassemble les communications du colloque "De la Turquie à l'Europe : l'immigration au féminin" organisé par l'Association ELELE, Maison des travailleurs de Turquie à l'automne 1994, avec l'aide du Fonds d'action sociale, de la Commission des Communautés européennes et du service des Droits des femmes.

2   Le dossier central qu'introduisent ci-après Gaye-Petek Salom et Marie­-José Minassian replace d'abord la femme turque dans sa société d'origine. Ensuite il se penche sur l'enjeu de l'intégration des  familles immigrées, notamment en France, qui repose fortement sur les femmes. Pourquoi les jeunes Turques restent isolées ? Pourquoi n'intègrent-elles que fort peu les démarches de socialisation proposées ? Pourquoi n'aident-elles pas davantage leurs filles dans leur désir d'émancipation ?

3   Ce dossier, qui constitue l'une des rares publications en français sur le sujet et la seule qui soit aussi large dans l'éventail des problèmes traités, permet de comprendre "les déterminismes qui freinent, voire bloquent le processus d'acculturation ou de simple adaptation à la société d'accueil". Il explique le "repli" de la communauté turque comme avant tout le repli obligé d'une majorité de femmes.

4   Vous trouverez également dans cette livraison, indépendamment du dossier sur l'immigration, des travaux minutieux, l'un sur Tchéthénie vue de l'Occident (par Nadège Ragaru), l'autre sur une banlieue de Téhéran qui ne semble ni urbaine, ni rurale (par Mohsen Habibi). Une étude passe en revue les rapports entre Chypre et l'Union européenne.

5   La note lumineuse d'Yves Thoraval sur le cinéma iranien, les fines analyses de Nur Vergin sur le dialogue entre les mondes chrétien et musulman, une réflexion sur la survie du kémalisme constituent le sommaire du "Champ libre". Jean-Paul Roux, Yvette Benusiglio, Ahmet Insel et Ural Manco signent diverses notes bibliographiques et scientifiques.

6   Le prochain numéro portant sur "Iraniens et Arabes" sera consacré aux dynamiques économiques, culturelles et sociales actuelles dans la région du Golfe arabo persique. Par delà les stéréotypes opposant "persans" et "arabes", "sunnites" et "chiites", il s'attache aux recompositions identitaires et aux liens de cette région avec la modernité occidentale et avec le monde indien.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Éditorial », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 21 | 1996, mis en ligne le 13 mai 2006, consulté le 29 mars 2017. URL : http://cemoti.revues.org/1624

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org