Navigation – Plan du site
Jeune recherche II

La societe civile turque dans le defi de l’altermondialisation

Gülçin LELANDAIS

Résumé

Le mouvement, précédemment nommé anti-mondialisation, n’a jamais été contre la mondialisation ; s’agissant de coordination et de coopération des groupes qui le constituent, il est entièrement mondialisé. Pourtant, le niveau de participation de tous les pays n’est pas égal. Notre volonté d’étudier la place de la Turquie dans le mouvement vient de ce constat de non-représentation de plusieurs pays, notamment de ceux du Moyen-Orient, dans ce dernier. L’objectif principal de  l’article est donc d’expliquer, autour de ce phénomène de participation, le poids du mouvement altermondialiste turc à l’heure actuelle, les interactions à l’intérieur de la société civile ainsi qu’observer les problèmes de représentation. Nous tenterons ainsi de comprendre la présence insuffisante de la Turquie par ses propositions et solutions dans le processus de contribution au mouvement altermondialiste.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gülçin LELANDAIS, « La societe civile turque dans le defi de l’altermondialisation », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 37 | 2005, mis en ligne le 13 février 2006, consulté le 01 mai 2017. URL : http://cemoti.revues.org/1586

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org