Navigation – Plan du site
Champ libre

L’Irak : de la constitution intérimaire a la constitution permanente

Halkawt HAKIM

Résumé

L’élection du premier Parlement, le 15 décembre 2005, ouvre la voie à la mise en place de la « Constitution permanente » pour une période de quatre ans. Les vainqueurs, les chiites (128 sièges) et les Kurdes (59 sièges), affirment qu’aucun changement ne sera apporté à ses fondements et, surtout, au fédéralisme, une des “conditions” imposées par les Arabes sunnites pour qu’ils participent aux élections. Les chiites n’ont pas obtenu la majorité absolue qu’ils avaient obtenue dans le Parlement intérimaire, notamment à cause de la participation des Arabes sunnites qui boycottaient, jusque-là, toute sorte d’élections. Les engagements se multiplient pour affirmer que, cette fois-ci, tous les articles de la Constitution seront appliqués. Rien n’est moins sûr, surtout en ce qui concerne Kirkouk.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Halkawt HAKIM, « L’Irak : de la constitution intérimaire a la constitution permanente », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 38 | 2006, mis en ligne le 13 février 2006, consulté le 01 mai 2017. URL : http://cemoti.revues.org/1554

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org