Navigation – Plan du site
Turquie : désir d'Europe ?

Le(s) capitalisme(s) turc(s) face à l’intégration à l’Union européenne

Deniz AKAGÜL

Résumé

L’intégration à l’Union européenne modifie les rapports des milieux d’affaires avec le pouvoir politique, d’un double point de vue : d’une part en réduisant le champ d’action de l’État avec davantage de régulation par les marchés et d’autre part en déplaçant le pouvoir politique à un niveau supranational. Face à elle l’attitude du capitalisme turc n’est pas uniforme. Pour certains, l’adhésion à l’UE offre l’occasion de s’affranchir du pouvoir politique national pour renforcer leur articulation avec le capitalisme mondial, alors que pour d’autres qui revendiquent un régime protectionniste, elle représente un danger énergiquement dénoncé. Enfin, pour une troisième catégorie, l’adhésion se présente sous une forme paradoxale ; si elle permet l’accès au pouvoir d’une formation politique représentant leurs intérêts, elle restreint en même temps le champ d’action de ce pouvoir.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Deniz AKAGÜL, « Le(s) capitalisme(s) turc(s) face à l’intégration à l’Union européenne », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 36 | 2003, mis en ligne le 01 mars 2005, consulté le 30 avril 2017. URL : http://cemoti.revues.org/1495

Haut de page

Auteur

Deniz AKAGÜL

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org